• BoatOn

Pour ou contre le permis bateau à voile ?

En février 2019, suite à une question de la députée Annaïg Le Meur et à la réponse du gouvernement, le débat concernant l'instauration d'un permis pour les voiliers reprend de plus belle. Alors permis voilier ou non ? On fait le point avec vous sur la question.


1) La question de Annaïg Le Meur

La question posée par la députée La République En Marche se penche sur la question de la création d'un permis pour les bateaux à voile. En effet, depuis 2008 le permis de plaisance existe sous deux formes. Il peut être délivré avec une option côtière (navigation limitée à 6 miles d'un abri) ou avec une option hauturière (sans limite de distance). L'obtention du permis impose de suivre une formation théorique de cinq heures et une formation pratique de 3 heures qui se concluent par un examen (pour en savoir plus sur le permis bateau consultez notre article). Le permis de plaisance est prévu uniquement pour la conduite de bateaux à moteur lorsque la puissance motrice est supérieure à 4,5 kilowatts soit 6 chevaux. La conduite de bateau de plaisance à voile n'est donc pas soumise à l'obtention d'un permis. Or selon la députée du Finistère, ce dernier serait bien nécessaire afin de limiter les accidents liés au manque d'expérience de certains plaisanciers. Selon les chiffres de la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM), au cours de l'année 2016, 1 830 personnes naviguant sur des bateaux à voiles ont été secourus par leurs services.


2) La réponse du gouvernement

Pour le gouvernement, l'instauration d'un permis pour les bateaux à voile n'est pas nécessaire. À la différence de la conduite des bateaux à moteur, l'aptitude à piloter un navire à voile exige un apprentissage long et technique. Le débutant en voile doit donc, de par la spécificité de la pratique, s'engager de lui-même dans une formation adaptée. Cette dernière est dispensée par les écoles de voile. En 2018, le nombre de « passeports voile » a dépassé les 300 000. Le but du permis pour les navires à moteur, outre la connaissance des règles générales de navigation, est avant tout d'alerter le plaisancier sur les dangers qui pourrait découler du fait de la simplicité apparente de manœuvre de l'embarcation ainsi que de la vitesse de cette dernière et de ses conséquences possibles pour les autres usagers du plan d'eau. Malgré le problème posé par le nombre de demandes d'assistance de la part de pilotes de voiliers les réflexions du gouvernement portent davantage sur la modernisation de l'examen du permis plaisance et de son organisation, plutôt que sur son extension à d'autres types de navigation.


3) La situation à l'étranger

Bien que le permis voile ne soit pas encore en vigueur en France il est pourtant nécessaire dans d'autres pays de l'Union Européenne. Si vous arrivez par exemple en Italie les forces de l'ordre sont en droit de vous demander votre permis voilier. On fait donc le point avec vous sur les réglementation en vigueur dans les pays proches :



  • En Espagne : Un permis nautique est obligatoire pour naviguer sur un voilier de 6 mètres ou plus de long et pour naviguer sur un bateau à moteur de plus de 5 mètres de long avec une puissance supérieure à 11,26 kilowatts. Si vous louez un bateau en Espagne, il vous faudra montrer votre permis bateau à la capitainerie ou directement via l’entreprise de location afin qu’un équivalent vous soit attribué.

  • En Italie : Un permis est nécessaire pour conduire sur toute catégorie de voiliers. Un permis bateau est nécessaire pour conduire un bateau dont la puissance est supérieure à 20 chevaux.

  • Au Portugal : Un permis est nécessaire pour skipper sur toute catégorie de voiliers et bateaux à moteur.


4) L'avis des plaisanciers

Afin d'avoir l'avis des plaisanciers sur la question du permis pour les voiliers nous avons posés trois questions à Pierre-Maël, originaire de Trebeurden et pratiquant la voile depuis plus de 20 ans.


  1. Possédez-vous le permis côtier et l'extension hauturière ? Pierre-Maël : "Je possède le permis côtier mais pas d'extension hauturière car je n'en ai pas l'utilité."

  2. Pensez-vous qu'il est nécessaire d'instaurer un permis pour les voiliers ? Pierre-Maël : "Je ne vois pas en quoi un permis voilier consisterait. Si il devait attester d'un niveau minimum, comment fixerait-on ce niveau ? En effet, le niveau "d'autonomie" sur un voilier n'est pas le même selon le bateau sur lequel vous naviguez il y aurait donc autant de permis que de bateaux, ou bien, la difficulté serait maximale et donc très très peu accessible et les formateurs seraient peu nombreux. A mon avis un "permis voilier" est donc un non-sens complet. La possibilité d'imposer un permis bateau aux propriétaires de bateau est à réfléchir mais le permis bateau sous sa forme actuelle devrait donc être remis en question. Doit-on créer une extension voile au permis actuel et rappeler tous les possesseurs de voilier, et potentiellement, priver certains de leur emploi? La voile doit-elle être incluse dans le permis bateau afin de créer une meilleur entente sur l'eau entre voiliers et bateaux à moteur? Les plaisanciers qui ne comptent pas posséder un voilier ne le comprendraient surement pas. En tout cas c'est un problème sur lequel se pencher."

  3. Si ce permis était effectivement instauré pensez-vous que cela diminuerait le risque d'accident ? Pierre-Maël : "En tout cas cela ne l'augmenterait pas! Plus sérieusement, il ne faut pas perdre de vue qu'un grand nombre d'accidents en mer impliquent des bateaux à moteur. Le permis bateau a été facilité pour être accessible au plus grand nombre. Aujourd'hui il se passe plus rapidement et facilement qu'un permis B, doit-on en déduire que la mer est un milieu moins dangereux que la route? La puissance des bateaux moteur disponibles en location est démesurée et est à l'origine de nombreux accidents, c'est surtout le permis bateau qu'il faut repenser si l'on veux diminuer les accidents, pas seulement ce qui concerne la voile"

Voilà maintenant vous savez tout du débat permis voilier ! En tout cas, une chose est sûre, que ce soit avec ou sans permis un accident est vite arrivé. Donc soyez prévoyants : consultez notre site ou notre application pour effectuer une demande de maintenance avec les meilleurs professionnels autour de vous ! Profitez-en, l'application BoatOn Pro est gratuite ;) Disponible sur l'Apple Store ou le Playstore.

#nautisme #permis #voilier #bateau #france

0 commentaire

A PROPOS

PROFESSIONNEL

CONSEILS & BONS PLANS

Téléchargez l'application gratuite

Application Bateau iPhone BoatOn Pro
Application Bateau Android BoatOn Pro

BoatOn ce sont aussi des passionnés de navigation qui vous tiennent au courant des dernières actualités du monde nautique, partagent des infos insolites et vous donnent les clés pour profiter de votre bateau toute l'année !

Suivez-nous

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White LinkedIn Icon
Découvrez BoatOn, la référence pour la réparation et l'entretien de son bateau