• BoatOn

Voilier ou bateau à moteur, 5 façons de sécuriser l'électricité à bord

Dernière mise à jour : 17 sept. 2019

Quel que soit le type de bateau que vous possédez (voilier, bateau à moteur hors bord ou inboard), prendre soin de l’installation électrique de son bateau peut sembler évident. Pourtant, on dénombre malheureusement toujours autant de pannes, d’incidents et d'accidents liés à des défauts de maintenance : court circuits, batteries vidées…dans l’eau ou autres fuites électriques et même incendies. Les installations électriques défectueuses sont nombreuses et quelques précautions simples et peu onéreuses peuvent éviter des grandes déconvenues.

Panneau électrique bateau

Tableau de bord bateau

Avec la modernisation des outils de navigations, vos batteries alimentent aujourd’hui un nombre croissant d’appareils : GPS, traceur, sondeur (avec options pour nos amis pêcheurs), VHF fixe ou non, radar, pilote automatique, anémomètre, girouette électronique, compas, balise


Les risques sont donc multipliés, qu’ils soient :

  1. Économiques, en effet une fuite électrique diminue fatalement la durée de vie de votre de parc de batterie

  2. Matériels, car un court-circuit ou une surcharge peut endommager vos appareils

  3. Humains, une installation sans disjoncteur (ou disjoncteur mal adapté), un fil dénudé sur un bateau et c’est votre santé qui est en danger.


Pour aider les propriétaires de tous types de bateaux qu'ils soient hors bord, inboard ou voilier, voici donc un petit florilège des moyens de protéger, entretenir et rallonger la durée de vie de votre installation. L’objectif est d’apporter des solutions concrètes et nous vous donnerons, lorsque que cela s’y prête, des liens pour trouver les outils en question.


1) Le WD 40 !

WD 40 lubrifiant dégraissant bateau

Celui-là il est facile, mais beaucoup ne le voit qu’en dégraissant/lubrifiant, or, le WD 40(ou un autre produit du même genre) est aussi et surtout un dégrippant non conducteur, il est donc conseillé d’en appliquer sur les circuits imprimés, interrupteurs, contacteurs et cosses de batterie (sujettes à l’oxydation) de manière régulière pour éviter la panne ou un court-circuit.



2) L’extracteur d’humidité

Extracteur d'humidité hydrex bateau, voilier, hors bord

Lui aussi se présente sous la forme d’une bombe aérosol, il assure une anticorrosion longue durée et permet d’éviter les pannes d’amorçage et les courts-circuits. Il est recommandé de l’utiliser sur les appareils soumis à la pluie et ceux placés dans des milieux confinés sujet à la condensation (bougies, delco…). Très utile lorsque vous préparez l’hivernage de votre bateau, l’extracteur d’humidité préserve de l’ambiance saline et évite les mauvaises surprises en début de saison ! Le prix d'une bombe varie en 7 et 13 euros environ et est donc très abordable. Le mettre dans sa caisse à outils est synonyme de sauvegarde de votre moteur hors bord soumis aux éléments extérieurs, inboard attaqué par la condensation ou vos antennes et autres connexions extérieures.

Cliquez ici pour un petit exemple


3) Le contrôleur (ou gestionnaire) de batterie

contrôleur de batterie bateau, voilier, hors bord

Grâce un shunt branché sur la batterie, ce contrôleur mesure en permanence ce qui y rentre et en sort et indique donc le niveau restant. Peu utile (voire inutile) sur la batterie moteur car elle sera rapidement pleine grâce à l’alternateur, il est en revanche très pratique sur les batteries de servitudes pour contrôler l’état de charge et donc l’autonomie et la consommation. Certains gestionnaires de batteries réunissent toutes les informations utiles pour les deux batteries : combien il reste sur la batterie (sous forme de réservoir ou de pourcentage), la tension de la batterie, l’état de charge et même la tension de la batterie moteur. Le gestionnaire de batterie est donc le moyen le plus sûr pour ne pas faire des décharges excessives de ses batteries et ainsi préserver leur durée de vie, on en trouve aujourd’hui à partir 100€ environ selon les marques et… l’esthétique.

Cliquez ici pour un petit exemple


4) Les appareils de mesures

multimètre bateau

Après avoir rencontré un certain (grand) nombre de plaisanciers et avoir discuté avec eux de leur équipement de bord et de leurs habitudes, nous avons constaté que beaucoup n’avaient pas d’appareil de mesure à bord. Si le prix du contrôleur vous rebute un peu, équipez-vous au moins d’un de ces appareils. N’étant pas ici pour vous définir l’ohmmètre ou l’ampèremètre, parlons simplement de leurs utilité. L’ohmmètre, en mesurant la résistance des portions de circuit, vous permettra de déterminer la présence d’éventuelles fuites électriques (une déperdition du courant vers un conducteur quelconque ou vers la terre). L’ampèremètre permet quant à lui de mesurer l’intensité l’électrique. C’est bien moins précis qu’un contrôleur de batterie qui vous indique le taux de remplissage mais au moins cela vous permet de voir arriver la fin de vie de votre batterie. Vous pouvez bien sur vous équiper d’un multimètre qui réunit les deux appareils et disponible à partir d’une quinzaine d’euros.


5) Le disjoncteur différentiel