• BoatOn

5 conseils pour l’entretien d’un bateau : carénage, bois, accastillage, pont...

Mis à jour : 2 juil. 2020

La saison va débuter, vous allez pouvoir profiter de votre bateau et du beau temps. Il est donc l'heure de refaire une petite beauté à votre bateau. Coque, bois, accastillage, pont et bien d'autres éléments doivent être en bon état pour bien débuter la saison. L'entretien des 5 points que nous allons vous présenter est indispensable pour conserver un bateau propre et en super état au fil des années.


1 – Nettoyez la coque


On ne peut pas y échapper, tous les ans il faut faire le carénage. Le carénage c’est quoi ? C’est l’ensemble des révisions et opérations que vous allez devoir faire pour redonner à la coque ses qualités nautiques. Il faut le faire pour pouvoir naviguer dans de bonnes conditions !


Pour décaper la coque :

  • Servez-vous d’un nettoyeur haute pression, attention à ne pas le mettre trop près de la coque. Pour ne pas l’abimer ou risquer de vous éclabousser, 30 ou 40 cm sont conseillés.

  • Décrochez les coquillages les plus récalcitrants à la spatule par exemple.

  • Éliminez le calcaire en ponçant la coque avec du papier de verre et de l’eau.

Ne poncez pas à sec car la poussière d’antifouling est très nocive à respirer.


Nous vous conseillons de réparer les dégâts mineurs (traces de petits chocs ou rayures sur la coque). Il peut être également utile d’y appliquer du gelcoat de finition, après l’avoir poli. Pour les gelcoats de couleur, vous trouverez des peintures de la teinte des bateaux proposés dans les chantiers.


Vous préférez utiliser des produits naturels ? Il existe des lessives à base de savon noir et d’huile de lin. Elles sont aussi efficaces et ne coûtent pas plus cher que les autres produits.

Grattez et poncez pour nettoyer l'hélice de votre bateau. Essayez d’éviter l'acide chlorhydrique qui est très polluant et dangereux à utiliser.



2 – Redonnez de l’éclat au bois


Il y a beaucoup de choses qui peuvent altérer le bois de votre bateau :


  • Champignons

  • Pollution

  • Changements de températures

  • Rayon UV

  • Humidité


Les bois sont normalement recouverts d’un vernis, appliqué à la brosse ou au pistolet. Pour les pièces en contreplaqué, protégez en les enduisant de résine époxy.

Il existe des produits nettoyants et d’entretien, que ce soit pour le bois du mobilier à bord du bateau ou pour le pont (en teck par exemple).



3 – Protégez et lessivez les tissus




Lavez et nettoyez chaque type de tissu (vinyles coton, fibres synthétiques ou enduits plastifiés comme le skaï) avec des produits spécifiques et spécialement faits pour ça. Ces tissus subissent une grande exposition à la salissure et ce serait dommage qu’ils finissent par être endommagés. Stockez les objets et tissus démontables à l’abri et au sec. Rincez-les après chaque sortie en mer pour éliminer le sel.


Du côté des voiles : la majorité des voiles de bateau sont composées de fibres synthétiques.

Les voiles de croisière sont en polyester ou Dracon. Les voiles de régate sont fabriquées en carbone, Mylar ou de Kevlar.



La voile étant composée de fibre, vous ne devez pas la frotter lors du nettoyage sous peine de détériorer la fibre en elle-même, les coutures ou le revêtement. Elles sont également sensibles aux produits nettoyants acides et trop alcalins.



4 – Les ponts en teck et antidérapants


Le pont de votre bateau subit les intempéries, les effets des rayons UV et autres agressions extérieures. Il peut s’abimer rapidement s’il n’est pas bien protégé. Le bois devient grisâtre, perd sa couleur et son éclat d’origine. Il garde ses propriétés mais n’est plus très beau visuellement.


Les résidus et salissures s’infiltrent dans les rainures et laissent également le sel s’installer. S’il n’est pas traité, il finira par être atteint par la moisissure. C’est pour ça qu’il faut vérifier régulièrement l’état du vernis de votre pont en teck.



Les produits à base d’huile sont de moins en moins utilisés de nos jours. Ils prennent trop de temps à être appliqués et ils peuvent devenir collants avec le temps.


Des revêtements existent tels que Semco et Teak Wonder qui sont des Sealer. Ces produits forment une fine couche qui protège le teck. L’eau glisse dessus donc elle est plus facilement évacuée. Cette matière permet aussi de protéger le pont en teck des particules et des taches éventuelles. Tous ces produits nécessitent néanmoins une application régulière afin de continuer de protéger le pont. Si l’opération n’est pas renouvelée, le teck recommencera à être détérioré au bout d’un moment.


Les ponts antidérapants sont aussi exposés aux conditions climatiques, passage et activité de votre équipage. Il peut présenter des traces d’usure, de rouille, de salissure et autres traces de saleté. Frottez-le à l’aide d’un balai brosse à poil durs, d’eau, et de produits non nocifs pour l’environnent et biodégradables.



5 – Retrouvez un Inox brillant et des hublots transparents


L’inox peux rouiller avec le temps pour plusieurs raisons : après avoir été en contact direct avec un objet qui est déjà rouillé ou s’il est trop exposé à certaines particules ou salissures.

Pour éviter ça, vous appliquez du polish sur les parties métalliques brillantes du bateau. C’est facile à faire mais ça peut prendre du temps en fonction de la surface que vous avez à nettoyer. Il faut essayer de le faire le plus souvent possible pour que la saleté ne s’incruste pas.

Pensez à bien protéger vos mains avec des gants en latex. Mettez un peu de produit sur un chiffon. Frottez faisant des mouvements circulaires. Si vous voulez atteindre des recoins et que c’est trop compliqué avec le chiffon, on vous conseille d’utiliser une vieille brosse à dents.

Les hublots qui sont rayés ou légèrement opaques à cause des micro rayures peuvent eux aussi êtres poncés. Vous pouvez les poncer à la main avec du papier de verre extra-fin.



Il faut commencer avec du 400, puis lorsque les plus grosses rayures sont enlevées passer au 600, puis au 1000. Pour finir, passez un peu de pâte à polir spéciale plexis.


Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive, et d’autres taches d’entretien sont à faire régulièrement. Vous pouvez trouver plus de renseignements sur notre blog.


Et pour vous aider dans les vérifications indispensables à faire avant de débuter la saison comme la vérification batterie moteur, entretien du teck, démontage et graissage des winches par exemple, profitez du BoatOn Book. C'est votre second en toutes occasions dans cette étape de préparation avant la saison. Avec ses alertes automatiques il vous rappelle à J-30 et J-7 que vous devez effectuer ou faire faire un entretien d'une partie de votre bateau.

  • Choisissez les équipements que vous souhaitez contrôler, par exemple pour l'entretien de votre moteur bateau.

  • Définissez la dernière date de révision ou de contrôle de chaque élément.

  • Recevez des alertes directement sur votre téléphone à J-30 et J-7 pour ne pas passer à côté d'un entretien indispensable.


Testez le BoatOn Book dès maintenant !

Créez votre compte en quelques minutes et testez le BoatOn Book sur votre ordinateur ou sur l'application gratuite BoatOn Pro.


N'hésitez pas à nous partager vos retours, idées, suggestions d'améliorations ou expériences en nous écrivant à paul@boaton.fr !


0 commentaire