Hivernage: quels sont les risques pour votre bateau ?

L’hivernage de son bateau est une étape cruciale de l’année. Bien souvent, on minimise l’impact de l’hiver sur les bateaux. Pourtant, il existe de réels risques pour votre navire. Voici une liste des principaux risques encourus pendant l’hiver, ainsi que nos solutions.



La coque et le pont


Pour votre coque et votre pont, il est nettement conseillé de sortir votre bateau de l’eau pendant l’hiver. En effet le pouvoir corrosif de l’eau salée ne fait pas bon ménage avec votre coque. Sortir votre bateau de l’eau permet donc d’éviter cette exposition risquée. Cela permettra également de préserver votre pont de l’humidité et du sel qui peut arriver quand la mer est un peu capricieuse.

Dans le pire des cas, votre bateau pourrait subir une tempête ou des conditions extrêmes qui pourrait entrainer la perte de votre bateau. Comme il y a peu, en Bretagne par exemple où une quarantaine de bateaux ont été démoli.


Rincez abondamment votre coque et votre pont à l’eau douce. Le rinçage va ralentir la corrosion des pièces métalliques et vous permettre de vérifier les œuvres vives. Il est toujours important de les vérifier, à la sortie d’eau, et de gratter l’antifouling précédent. Cela vous permettra d’anticiper la préparation de votre bateau.

Profitez-en ensuite pour vérifier la dérive ou la quille, l’état de votre coque, les anodes, l’arbre d’hélice si vous possédez un moteur in-bord.


Vous l’aurez compris, pour votre coque le principale risque est un contact prolongé avec l’eau salé. Énormément de propriétaire de bateau choisissent quand même tous les ans de laisser leur bateau à flot. Une erreur quand on voit les dégâts causés par le sel.


Pour trouver une places d’hivernage pour votre bateau, téléchargez l’application gratuite BoatOn Pro pour accéder à de nombreux emplacement partout en France, et à moindre coût.

Pour les gens qui naviguent toute l’année et n’ont pas le choix que de laisser leur bateau à flot, pensez à bien sortir le bateau de l’eau (au moins une fois par an) pour vérifier l’état de la coque et appliquer les peintures antifoulling et antisalissure.



L’intérieur


L’intérieur de votre bateau est quant à lui exposé à l’humidité de l’hiver. La météo hivernale sur les ports Français est rarement la meilleure pour votre bateau. En effet, la pluie, le froid et l’humidité peuvent s’inviter dans votre intérieur et faire de vrais dégâts.

L’intérieur est souvent un peu négligé par les plaisancier car il parait moins exposé que l’extérieur du bateau. Néanmoins, l’humidité s’y installe facilement et la moisissure avec. Si elles commencent à s’installer au vaigrage, c’est une lourde intervention que vous devrez faire au début de la saison avant de retourner navigué. Il est donc majeur de penser mettre son intérieur en « mode hivernage ».


Nous vous conseillons donc de vider votre intérieur de tous ses accessoires avant l’hivernage. Cela permet d’éviter les convoitises, ou de leur faire subir un hiver trop rigoureux.

Emportez donc votre matériel sportif (paddle, wake, masque et tuba, cannes à pêche etc…) votre matériel électronique (GPS, VHF etc…) et votre matériel de sécurité (gilets de sauvetage, fusées de détresse, extincteurs etc…).


Profitez-en pour nettoyer vos accessoires, vérifier l'état du matériel. Cela vous évitera une mauvaise surprise le jour où vous en aurez besoin …


Les batteries


une batterie à tendance à se décharger légèrement, et ce, même hors fonctionnement: on appelle ça la décharge naturelle. Le risque n’est pas immenses, mais si vous vous rendez compte que vos batteries sont à plat au début de la saison et une fois le bateau remis à l’eau, cela pourrait vous priver d’une journée de navigation !


La meilleure solution est de les débarquer pour les stocker dans un lieu à l’abri de l’humidité et avoir la possibilité de les recharger. Si vous ne pouvez pas les enlever, il est souhaitable de les contrôler et de les recharger une fois par mois. En effet une batterie au plomb déchargée à plus de 70% sera irréversiblement dégradée.


N.B : ne débranchez pas les batteries si votre pompe de cale y est reliée, elle ne remplirait plus ses fonctions.



Le moteur et son hélice


L’hivernage nécessite une bonne préparation du moteur. L’inactivité et le froid peuvent occasionner des dommages dont il est facile de se prémunir…

Commencez d’abord par nettoyer le moteur comme après chaque sortie en laissant tourner le moteur plus longtemps. Procédez ensuite à un entretien plus poussé, pièce par pièce.

  • L’hélice

Enlevez l’hélice afin de vérifier son état et de pouvoir graisser l’arbre. Jetez un œil sur l'état du joint spi. Celui-ci s’abîme facilement si un fil de pêche s'est enroulé autour du moyeu. Il faut donc vérifier que rien n’est susceptible de l’endommager.

Sur les moteurs de petites puissances, l'hélice est solidaire de l'arbre au travers d'une goupille. Cette dernière est prévue pour casser si l'hélice heurte un objet. On vérifie donc si elle n'est pas tordue et la change au besoin.

  • Les bougies

Les bougies sont des pièces à remplacer régulièrement, notamment sur un 2 temps, où l’huile se mélange à l’essence. Ces pièces ont pour but de permettre un bon redémarrage du moteur… N’attendez pas d’être coincé en mer pour penser aux bougies !

  • La vidange d’embase

L’embase n’est ni plus ni moins qu’une boite de vitesse dans de l’huile. Il est conseillé de la vidanger toute les 100 heures de navigation. L’hivernage est souvent le bon moment pour ce genre d’activité.

Ouvrez le bouchon supérieur de l'embase, puis le bouchon inférieur afin de laisser couler l'huile dans un récipient. Si l’huile est blanche, c’est que de l’eau s’y est infiltrée, il faut alors chercher l’origine de cette entrée d’eau.

Le remplissage doit se faire uniquement par l’orifice du bas. On considère le moteur suffisamment rempli quand l’huile ressort par le bouchon du haut.

Si vous n’êtes pas manuel, pas de panique, téléchargez l’application gratuite BoatOn Pro, et obtenez gratuitement des devis pour l’entretien de votre moteur.

  • Les anodes

Pour savoir où trouver les anodes sur votre moteur, il faut consulter le manuel d'entretien. En effet, l'anode sous la plaque anti-cavitation est la plus courante, mais il peut aussi exister des anodes sur le bloc moteur au niveau du système de refroidissement.

Sur un moteur hors-bord les anodes sont assez peu immergées. Par conséquent elles ne s’usent pas rapidement. Pensez tout de même à les inspecter, et à les changer suivant leur état.

  • Le circuit d’essence

Vérifiez la durite et la poire qu’il n’y a pas de prise d’air. Nettoyez le filtre du circuit moteur, ou changez-le, cela dépend de son état. Enfin, pour éviter les dépôts, il faut vidanger la cuve du (ou des) carburateur(s) à chaque fin de saison. Dévissez la vis de fond sur la cuve du carburateur et laissez l’essence couler.

  • Le point de graissage

Le moteur souffre pendant la saison, entre le sel, l’humidité et le soleil, l’hiver doit lui permettre de se reposer ! Pensez donc à bien graisser toutes les pièces et articulations. Lubrifiez encore davantage s’il s’agit d’un 4 temps.

  • La corde du lanceur

Les moteurs de petites puissances se démarrent avec un lanceur manuel. La corde sur laquelle on tire est une pièce d'usure. Il faut veiller à ce qu'elle ne soit pas effilochée. Au moindre doute, on la remplace. Un investissement minimum pour un morceau de cordelette qui, s'il casse en pleine mer, peut vous apporter de gros soucis.

En cas de problème ou d’anomalie sur votre moteur, téléchargez l’application gratuite BoatOn Pro et obtenez les devis des 5 meilleurs professionnels autour de vous, en 1 clic.


Mât, voiles, gréements …


Pendant cette période, le mât, les voiles et les gréements sont particulièrement exposé. En effet, le vend les fait travailler en permanence. Il est donc important de procéder à une hivernage de ces parties, et en profiter pour inspecté et faire réparer les petits bobos laissés par la saison de navigation.

Pour l’hivernage des voiliers, il existe deux écoles : Mâtés ou démâtés. Pour en savoir plus lisez notre article consacré à l’hivernage des voiliers en cliquant ici.



L’hivernage est donc une période risquée pour votre bateau, il est donc important de s’en occuper convenablement. N’hésitez pas à utiliser l’application gratuite BoatOn Pro pour vous aider dans cette tâche. Que ce soit pour trouver un emplacement ou obtenir des devis de réparation gratuitement, BoatOn Pro est l’outil idéal pour un hivernage réussi.



0 commentaire