• BoatOn

Océan de pierre, rouleaux, trombes, tornades, orages: top 5 des phénomènes météo les plus étonnants

Mis à jour : il y a 6 jours

Ils sont rares mais n'en restent pas moins dévastateurs et impressionnants. Retrouvez dans cet article, notre sélection et les explications des phénomènes météorologiques les plus étonnants et leur potentiel impact sur la navigation et les plaisanciers.


1) L'océan de pierre

C'est un phénomène incroyable qui a pu être observé le 9 juillet dernier par un catamaran qui naviguait dans le Pacifique. Ce phénomène a été vécu pendant près de six heures par l'équipage du catamaran Roam. Cet océan de pierre, situé entre les îles Fidji et l'archipel du Tonga, est en fait le résultat d'une éruption volcanique sous marine qui a entrainé la remontée à la surface de milliards de petites roches. Leur densité étant plus faible que celle de l’eau, ces roches flottent à la surface, formant ainsi un véritable champ de pierres ponce de 150 km².

Bien que très étonnant, le phénomène n'est pas nouveau. En effet, dans les zones géographiques où le plancher océanique est victime d'une activité volcanique importante, la remontée de morceaux de ponce à la surface n'est pas inhabituelle. Dans certaines régions, cela peut également représenter un danger pour la navigation. La plupart des morceaux de ponces qui remontent à la surface sont petits, mais certains peuvent aller jusqu'à faire la taille d'un ballon de football. Dans ces cas là, la navigation peut devenir compliquée puisque le gouvernail ou les propulseurs pourraient se retrouver bloqués dans un amas de roche.


Malgré leur potentielle dangerosité pour les plaisanciers, ces radeaux de pierres ponces constituent des trésors scientifiques inestimables. Ils sont capables d’emporter des micro-organismes sur des milliers de kilomètres au gré de leur dérive. Celui-ci, qui se déplace actuellement dans le Pacifique, devrait atteindre successivement les Iles Fiji, puis la Nouvelle-Calédonie. Enfin l’amas devrait s’échouer en Océanie, au niveau de la côte Est de l’Australie directement sur la Grande Barrière, le plus grand récif corallien du monde. Ce récif déjà très endommagé aujourd'hui pourrait bénéficier de ce phénomène puisque les micro-organismes qu’il transporte sont potentiellement capables de régénérer des écosystèmes entiers.


Une vidéo impressionnante de ce phénomène a été capturée par Shannon Lenz en août 2019:


2) Les nuages en rouleaux

Autre phénomène impressionnant et très rare : celui du nuage en rouleau. Ce type de nuage se forme très bas et à l’avant d’un front froid. À l’avant d’une tempête, un courant descendant peut forcer par en dessous l’air chaud et humide à remonter, se refroidir sous son point de rosée, formant ainsi un nuage en rotation. Lorsque cela se produit de façon uniforme le long d’un front étendu, un nuage en rouleau peut se former. Phénomène donc très impressionnant, mais heureusement qui n'est pas dangereux.

Ce nuage se situe au bas d'un cumulonimbus et s'en détache nettement par sa situation plus proche du sol que le reste du nuage d'orage. Pour rappel, les cumulonimbus sont les nuages annonciateurs de mauvais temps : orages, averses, grêles. Ils sont formés d'énormes volutes au sommet et peuvent engendrer de très violentes intempéries. Ils sont d'ailleurs les seuls nuages à provoquer des orages.


3) Les trombes marines

La trombe marine est un phénomène météorologique qui apparaît sous la forme d'un tourbillon de vent, à la manière d'une tornade terrestre. Ce tourbillon s’étend de la base d’un nuage convectif jusqu’à la surface de la mer. Il prend alors la forme d’un entonnoir que les météorologues nomment «trombe». En balayant l’eau, la trombe marine entraîne à sa base une excroissance bouillonnante. Cette excroissance, appelée le «buisson», est constituée d’une nuée de gouttelettes se déversant au-dessus de la mer. Les rafales de vent tourbillonnaire peuvent atteindre jusqu'à 120 à 130 km/h, ce qui est bien loin des 400 km/h que peuvent atteindre les tornades terrestres, mais cela reste tout de même dangereux pour les plaisanciers qui seraient surpris par cette formation soudaine et qui pourraient être aspirés par le tourbillon. Néanmoins, le déplacement d’une trombe est plutôt lent (50 à 70 km/h), ce qui laisse généralement le temps aux embarcations de s'éloigner.

De plus, la durée de vie d’une trombe est courte, d’une dizaine de minutes à une demi-heure, parfois moins et souvent, elle fait presque du sur-place sur l’eau. Généralement elles se dissipent en quelques minutes mais il arrive parfois qu'elles finissent par atterrir sur une plage ou même à se transformer en véritables tornades et occasionnent alors des dégâts importants comme, par exemple, en 2013 quand une trombe avait dévastée la zone portuaire de Tarente au sud de l'Italie.


4) Les tornades

Semblable à la trombe marine mais encore plus puissante, les tornades sont un véritable danger pour les plaisanciers. Le 24 juillet dernier, des plaisanciers en mouillage sur la péninsule de Cap Cod aux États-Unis ont été pris au piège par une tornade. Les vents sont montés jusqu'à 170 km/h et on fait des dégâts considérables.

Une tornade est un tourbillon de vents extrêmement violents, prenant naissance à la base d'un nuage d'orage (cumulonimbus) lorsque les conditions de cisaillement des vents sont favorables dans la basse atmosphère. De très faibles tornades peuvent également se développer sous des nuages d'averses (cumulus congestus).


Ce phénomène météorologique a un pouvoir destructeur supérieur à celui d'un cyclone tropical au mètre carré, mais est de durée et d'étendue limitées : il concerne un corridor de quelques centaines de mètres de large sur quelques kilomètres de long. Les tornades tuent chaque année de 300 à 400 personnes, dont 150 aux États-Unis.


5) L'orage du bol d'or

Enfin, l'orage qui a frappé le Bol d'Or cette année n'est pas un phénomène météorologique rare mais a néanmoins été très étonnant pour tous les participants et les spectateurs. Bien que ce soit un phénomène courant, cet orage restera dans les mémoires en raison de sa violence inouïe. En effet, la vitesse du vent a été mesurée à plus de 50 nœuds, balayant toute la flotte de la 81ème édition du Bol d'Or Mirabaud. Pendant une heure, les conditions étaient effrayantes sur le lac. Le phénomène a entraîné de très nombreux dégâts, dont voici les chiffres : 3 voiliers coulés, des chavirages, de nombreux démâtages, d’innombrables voiles déchirées, des équipiers par dessus bord. Au total, 212 abandons ont eu lieu toutes catégories confondues sur 465 engagés. Consultez notre article pour tout savoir sur l'Orage au Bol d'Or.



Si vous avez vous même été victime d'une phénomène météo inattendu et que votre bateau nécessite des réparations, BoatOn est fait pour vous ! N'hésitez pas à faire votre demande de maintenance sur notre application mobile gratuite et recevez des devis des meilleurs professionnels autour de votre bateau en quelques jours !


N'attendez plus, l'application est gratuite et téléchargeable ici ⬇️

Puis cliquez sur "Entretenir mon bateau" pour faire votre demande gratuitement

N'hésitez pas à laisser un commentaire ou nous écrire vos suggestions à paul@boaton.fr !

0 commentaire

A PROPOS

PROFESSIONNEL

CONSEILS & BONS PLANS

Téléchargez l'application gratuite

Application Bateau iPhone BoatOn Pro
Application Bateau Android BoatOn Pro

BoatOn ce sont aussi des passionnés de navigation qui vous tiennent au courant des dernières actualités du monde nautique, partagent des infos insolites et vous donnent les clés pour profiter de votre bateau toute l'année !

Suivez-nous

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White LinkedIn Icon
Découvrez BoatOn, la référence pour la réparation et l'entretien de son bateau