• BoatOn

10 astuces pour cuisiner sereinement en mer

Sur un bateau, on mange, même un peu plus qu’ailleurs: la navigation ouvre les appétits ! Les grignotages permettent souvent de trouver le temps moins long et sont parfois utiles en cas de mal de mer. Quoi de pire en pleine croisière que de calmer des ventres vides ou de se retrouver à cours de vivres ou d’imagination quand l’équipage crie famine.


Astuce n°1 : Optimiser son avitaillement

 

Hormis l'eau recommandée (un litre d’eau par personne et par jour), il convient de s’assurer de toujours disposer dans votre embarcation de sucres lents faciles à cuisiner tels que les pâtes à cuisson rapide ou les riz pré-cuits en sachets. Privilégiez plutôt les préparations céréalières types boulgour, taboulés ou graines aromatisées qui se préparent instantanément en rajoutant de l’eau chaude. Idem pour les soupes chinoises ainsi que les nouilles aromatisées.


Astuce n°2 : Ne pas lésiner sur les stocks


Les biscuits et barres de céréales sont à prévoir en abondance. Il est également recommandé de prendre des fruits séchés tels que les figues, les abricots, les bananes : sources de fibres et d’énergie que l’on peut consommer à tout moment et qui remontent souvent le moral sur le pont ! Penser aussi pour les becs sucrés aux mini berlingots de lait concentré ou encore aux compotes en mini gourdes.

Tous ces produits se conservent longtemps et ne prennent pas de place dans les coffres ou les placards des bateaux. En cas de mauvais temps, ils s’attrapent facilement et peuvent être consommés sur le pont en évitant aux malades de se rendre à l’intérieur et d’être ballotés. Sucres lents, produits énergétiques et sucrés permettent de faire face aux situations d’urgence pour les adultes et les enfants.

Coté salé : les chips ont toujours la côte. Y penser aussi.


Astuce n°3 : Cuisiner organisé


Pour la cuisine, nous vous conseillons de prévoir à bord un stock non négligeable de boites étanches qui permettent de conserver les denrées fraîches ou cuisinées. Bien refermées, elles protègent vos aliments et évitent la propagation d’odeurs dans le réfrigérateur.

Dans un deuxième temps : toujours raisonner avec bon sens. Ne pas se lancer dans des idées de menus complexes nécessitant de longs temps de préparation ou encore de cuisson. Le meilleur moment pour confectionner les repas du jour à bord d'un bateau est le matin au mouillage. Préparer une grande salade avec les céréales, y ajouter des produits frais achetés au port et conservés au frais (poisson, thon, oeufs durs, jambon) qu’il convient toujours d’avoir dans son frigidaire. En fonction des mouillages, les courses de produits frais sont effectuées au dernier moment dans les ports.

Attention : ne pas trop compter sur la possibilité de faire toujours ses courses au port. Toujours penser à l’impossibilité d’accoster, ou encore aux magasins vides ou fermés au moment où on en a le plus besoin. Une fois de plus, l'anticipation s’impose en toutes circonstances. Des coffres pleins, des denrées variées, des produits préparés valent mieux que des projets gastronomiques. Une dernière chose : le bon fonctionnement des bouteilles de gaz doit être contrôlé avant le départ. De plus, prévoyez d’en avoir toujours une d’avance à bord de votre bateau. On n’y pense pas assez souvent. Idem pour les allume-gaz, allumettes ou briquets.


Astuce n°4 : Sublimer avec des épices


Il suffit d’un petit rien pour transformer une tranche de pain en festin. Les épices seront vos meilleures alliées pour lutter contre la monotonie.

Toujours avoir à bord du sel, du poivre en quantité ainsi que toutes sortes d’herbes séchées ou condiments tels que le cumin, le curry, le thym, le romarin, le laurier, la sauce soja, le lait de coco ou encore la moutarde. On n’y pense pas toujours mais ces derniers peuvent sublimer un simple poisson ou une aile de poulet.


Astuce n°5 : Penser au trim pour les bateaux moteur et aux allures pour les voiliers

La mer n'est pas toujours calme. Il se peut que vous ayez besoin de cuisiner par temps agité. Pas très pratique en effet, de préparer le repas quand les assiettes et ustensiles glissent sans arrêt et pire encore... En voilier, profitez des allures portantes pour préparer les repas à l'avance. Enfermez les préparations dans vos boites hermétiques et mettez les au frais. Vous pourrez ainsi les servir plus tard, même au près serré. En bateau à moteur, il est très important de bien régler le trim . Pour devenir incollable sur le sujet du trim et des flaps, foncez lire notre article !


Astuce n°6 : Utiliser le four


Ne pas oublier d’avoir recours à votre four. Il permet de cuire vos aliments en vous évitant d’être au dessus de votre plan de cuisson pendant que les autres sont sur le pont.

Toujours grâce à vos épices, aromatisez en abondance un poulet, un gigot ou un poisson glissé au four et qui cuira lentement. Attention : le four est gourmand, bien penser à vos bouteilles de gaz et à votre prochain point d’approvisionnement.


Astuce n°7 : Émerveiller avec le barbecue


Un allié précieux du marin pressé. Il permet de faire griller sur le ponton les magnifiques produits achetés au marché local.

Ce mode de cuisson fait des envieux et permet de tisser des liens avec ses voisins attirés par l’odeur alléchée. Le barbecue devient moteur de conversation et précurseur de relation.


Attention : pour les barbecues électriques, ne pas oublier au moment de partir l’adaptateur sur le poteau électrique. Pensez à tous les types de prises. Prévoir même d’en avoir plusieurs de rechange. Veillez à surveiller le ciel, les goélands auront tôt fait d’embarquer à tire d’aile votre repas.


Astuce n°8 : Cuire ou Griller son pain


Achetez avant de partir du pain pré-cuit vendu sous vide que l’on trouve dans

tous les magasins bio. Il se conserve

à merveille à bord et une fois grillé

est toujours un bonheur au petit

déjeuner ou bien à l’heure de l’apéro,

en tartinades à déguster sur le pont du bateau.



Astuce n°9 : Prévoir des conserves


Elles dépannent toujours et ne doivent pas être oubliées. À acheter

impérativement : maïs, thon, sardines, tomates pelées, poivrons grillés, haricots verts, petits pois, haricots blancs cuisinés, fonds d’artichauts, cœur de palmier, olives dénoyautées, sauces tomates cuisinées, concentré de tomate, fruits au sirop.



Astuce n°10 : Anticiper l'intendance


Pensez à faire régulièrement l’inventaire des placards de votre bateau. Vérifiez les dates de péremption et notez tout ce qui vous manque et ce qui doit être acheté à nouveau.

Organisation, prévision, imagination : trois maîtres mots qui une fois maîtrisés vous transformeront en marin gourmand, gourmet et hôte idéal. Bon appétit !



Et si vous aussi vous aimez bien manger à bord en tant que propriétaire n'hésitez pas à télécharger gratuitement notre application gratuite ou à vous rendre sur notre site pour toute demande de devis ou simplement pour suivre l'entretien de votre bateau !

Vous avez des suggestions pour améliorer cet article ou voulez partager votre expérience ? N'hésitez pas à laisser un commentaire ou nous écrire à paul@boaton.fr !

0 commentaire

A PROPOS

PROFESSIONNEL

CONSEILS & BONS PLANS

Téléchargez l'application gratuite

Application Bateau iPhone BoatOn Pro
Application Bateau Android BoatOn Pro

BoatOn ce sont aussi des passionnés de navigation qui vous tiennent au courant des dernières actualités du monde nautique, partagent des infos insolites et vous donnent les clés pour profiter de votre bateau toute l'année !

Suivez-nous

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White LinkedIn Icon
Découvrez BoatOn, la référence pour la réparation et l'entretien de son bateau