Comment bien entretenir le moteur hors-bord de mon bateau

Mis à jour : 6 nov. 2019

A première vue, entretenir un moteur peut sembler compliqué. Pourtant, ça n’a rien de sorcier. Avec des gestes simples, on peut assurer le bon fonctionnement et la fiabilité de son moteur pour plusieurs années. Evidemment certains travaux nécessiteront toujours les services de professionnels.

Entre les heures de navigation, les dépôts de sel et l’eau de mer votre moteur n’est pas épargné. L’entretenir régulièrement c’est donc avant tout assurer sa propre sécurité.

Yamaha, Mercury, Volvo, Yanmar, Suzuki, Honda... Quel que soit votre marque ou votre modèle de moteur, voici la marche à suivre pour un entretien simple, et efficace.

Un moteur hors-bord, qu’est-ce que c’est ?

On appelle hors-bord un moteur qui est dissociable de son embarcation. Il contient en un seul bloc le moteur, la transmission appelée embase et l'hélice propulsant le bateau. Ce sont les moteurs les plus répandus dans la plaisance.


Entretenez votre moteur après chaque sortie


Un moteur doit-être entretenue après chaque sortie en mer ou en eau douce. Cela ne vous prend que quelques minutes mais allonge considérablement son espérance de vie.


  • Commencez par rincer le moteur avec les capot moteur fermé. Ensuite à l’aide d’un kit rinçage ou en immergeant l’embase dans de l’eau douce faites tourner votre moteur pour nettoyer le circuit moteur.

  • Démarrez le moteur et laissez le tourner une vingtaine de minutes pour y enlever le sel. Vérifiez évidemment qu’aucune vitesse n’est enclenchée pour ne pas que l’hélice tourne et vous blesse.

  • Pendant ce temps veillez au bon fonctionnement de la pompe à eau en vérifiant la bonne circulation de l’eau. Elle doit couler de manière abondante et être froide (ou tiède). Si l’eau est chaude ou que son débit est faible, coupez le moteur pour ne pas l’endommager. Si votre moteur a subi des dégâts important , consultez un professionnel plutôt que de vous entêter, et aggraver la situation. Téléchargez l’application gratuite BoatOn Pro pour obtenir les devis des 5 meilleurs professionnels autour de vous en 1 clic. Yamaha, Mercrcury, Volvo, quelque soit le moteur en question, nous vous fournissons des devis gratuits !

  • Débranchez ensuite l’arrivée d’essence et laissez tourner le moteur pour brûler le carburant restant. Le moteur s’éteindra de lui-même une fois l’essence du carburateur consommée. Ceci permet de ne pas avoir de dépôts ou pellicules gênant le démarrage lors de la prochaine sortie (ne jamais accélérer durant cette phase sous peine d’abîmer les joints).

  • Une fois le moteur arrêté, coupez le contact. Ouvrez le capot moteur et vérifiez qu’il n’y a pas de fuite. Ensuite vérifiez le niveau d’huile, puis, à l’aide d’un chiffon, essuyez et lubrifiez le moteur.


Vous avez fini ! En réalisant l’opération après chaque sortie, vous vous mettez à l’abri des principaux risques encourus quand on navigue avec un moteur mal entretenu ou délaissé.


Pour l’hivernage, quelques manipulations s’imposent

L’hivernage nécessite une bonne préparation du moteur. L’inactivité et le froid peuvent occasionner des dommages dont il est facile de se prémunir…


Commencez d’abord par nettoyer le moteur comme après chaque sortie (voir ci-dessus) en laissant tourner le moteur plus longtemps. Procédez ensuite à un entretien plus poussé, pièce par pièce.


L’hélice

Enlevez l’hélice afin de vérifier son état et de pouvoir graisser l’arbre. Jetez un œil sur l'état du joint spi. Celui-ci s’abîme facilement si un fil de pêche s'est enroulé autour du moyeu. Il faut donc vérifier que rien n’est susceptible de l’endommager.


Sur les moteurs de petites puissances, l'hélice est solidaire de l'arbre au travers d'une goupille. Cette dernière est prévue pour casser si l'hélice heurte un objet. On vérifie donc si elle n'est pas tordue et la change au besoin.


Les bougies

Les bougies sont des pièces à remplacer régulièrement, notamment sur un 2 temps, où l’huile se mélange à l’essence. Ces pièces ont pour but de permettre un bon redémarrage du moteur… N’attendez pas d’être coincé en mer pour penser aux bougies !

Pour savoir quand remplacer les bougies, vous pouvez vous référer au carnet d'entretien intelligent que nous mettons à disposition gratuitement sur notre site internet ou application mobile.


La vidange d’embase

L’embase n’est ni plus ni moins qu’une boite de vitesse dans de l’huile. Il est conseillé de la vidanger toutes les 100 heures de navigation. L’hivernage est souvent le bon moment pour ce genre d’activité. En bref,

  • Ouvrez le bouchon supérieur de l'embase, puis le bouchon inférieur afin de laisser couler l'huile dans un récipient.

  • Si l’huile est blanche, c’est que de l’eau s’y est infiltrée, il faut alors chercher l’origine de cette entrée d’eau.

  • Le remplissage doit se faire uniquement par l’orifice du bas. On considère le moteur suffisamment rempli quand l’huile ressort par le bouchon du haut.


Si vous n’êtes pas manuel, pas de panique, téléchargez l’application gratuite BoatOn Pro, et obtenez gratuitement des devis pour l’entretien de votre moteur.


Les anodes

Pour savoir où trouver les anodes sur votre moteur, il faut consulter le manuel d'entretien. En effet, l'anode sous la plaque anti-cavitation est la plus courante, mais il peut aussi exister des anodes sur le bloc moteur au niveau du système de refroidissement.


Sur un moteur hors-bord les anodes sont assez peu immergées. Par conséquent elles ne s’usent pas rapidement. Pensez tout de même à les inspecter, et à les changer suivant leur état.

De même que pour les bougies, vous pouvez vous référer au carnet d'entretien intelligent que nous mettons à disposition gratuitement sur notre site internet ou application mobile pour éviter de rater une échéance de contrôle.


Le circuit d’essence

Vérifiez la durite et la poire qu’il n’y a pas de prise d’air. Nettoyez le filtre du circuit moteur, ou changez-le, cela dépend de son état. Enfin, pour éviter les dépôts, il faut vidanger la cuve du (ou des) carburateur(s) à chaque fin de saison. Dévissez la vis de fond sur la cuve du carburateur et laissez l’essence couler.


Le point de graissage

Le moteur souffre pendant la saison, entre le sel, l’humidité et le soleil, l’hiver doit lui permettre de se reposer ! Pensez donc à bien graisser toutes les pièces et articulations. Lubrifiez encore davantage s’il s’agit d’un 4 temps.


La corde du lanceur

Les moteurs de petites puissances se démarrent avec un lanceur manuel. La corde sur laquelle on tire est une pièce d'usure. Il faut veiller à ce qu'elle ne soit pas effilochée. Au moindre doute, on la remplace. Un investissement minimum pour un morceau de cordelette qui, s'il casse en pleine mer, peut vous apporter de gros soucis.



L’entretien d’un moteur est donc contrairement aux idées reçues, quelque chose d’assez simple à faire soi-même et ne nécessitant pas un matériel professionnel. Le moteur est une pièce à chouchouter ou chérir, sans lui, votre bateau ne serait pas bien utile … Alors pour profiter de l’été prenez la vingtaine de minutes nécessaires à la fin de chaque sortie.


Maintenant que vous savez tout sur l'entretien de votre hors-bord, testez vos connaissance sur notre quizz en cliquant juste ici !


Téléchargez l’application gratuite BoatOn Pro pour voguer l’esprit tranquille. Entretien, parking, carnet d’entretien, assurance, nous nous occupons de tout.

#entretien #moteur #bateau #horsbord

0 commentaire

A PROPOS

PROFESSIONNEL

CONSEILS & BONS PLANS

Téléchargez l'application gratuite

Application Bateau iPhone BoatOn Pro
Application Bateau Android BoatOn Pro

BoatOn ce sont aussi des passionnés de navigation qui vous tiennent au courant des dernières actualités du monde nautique, partagent des infos insolites et vous donnent les clés pour profiter de votre bateau toute l'année !

Suivez-nous

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White LinkedIn Icon
Découvrez BoatOn, la référence pour la réparation et l'entretien de son bateau