• BoatOn

Voilier, open, semi-rigide et autres: 7 étapes clés pour nettoyer son bateau avant les beaux jours

Mis à jour : 23 févr. 2020

L'été arrive, l'hiver se termine mais les tâches restent. Voici quelques astuces pour que votre bateau reste propre.


Nettoyage de bateau

1. Nettoyer la coque et le pont d'un bateau


Le matériel :

  1. Brosse souple

  2. Un seau d'eau

  3. Produits nettoyants

  4. Un nettoyeur haute pression


Le nettoyeur haute pression, votre meilleur allié pour retirer toutes les tâches incrustées, mais attention aux éclats de gel-coat qui risquent de vous donner du travail supplémentaire. Vous pouvez tout à fait nettoyer votre teck avec le nettoyeur haute pression mais attention le teck est un matériau bien plus "mou" que le gel-coat, faites un passage rapide et éloigné pour enlever les impuretés sans risquer de dégrader le teck. On reviendra sur le traitement du teck un peu plus bas.


Les produits contre les tâches, comme le Cleanboat sont très utiles pour lutter de manière durable contre les apparitions tout au long de la période estivale.


Lutter contre le jaunissement. Ce sujet divise et il y a deux écoles : les solutions chimiques ou les solutions dites "mécaniques". La solution chimique avec des acides va faire disparaitre les traces de jaunissement rapidement et sans effort mais pas pour longtemps. Elle favorise l'apparition de futures tâches et laisse place à un cercle vicieux. La meilleure solution reste le bon vieux papier à poncer, avec un grain très fin du P800 minimum pour frotter la tâche cible, et pour un résultat sans trace, un coup de polish pour rendre la surface immaculé.



2. Nettoyer les inox


En voilier ou vedette, chaque marin connaît ce tracas du nettoyage d'inox sur son bateau.


Le matériel :

  1. Peau de chamois

  2. Un produit inox

  3. De la patience


Nous vous conseillons de diviser le nettoyage des inox en 3 étapes:

  1. Apres l'hiver : la plus grande charge de travail se déroule après l'hiver, il y a quelques point de rouille qui sont revenus

  2. Pendant l'été : pour qu'au port vos inox éblouissent vos voisins, nous vous conseillons de le faire un peu tout le temps, simplement en passant un coup rapide dessus

  3. Avant l'hiver : pour vous faire gagner du temps lors de votre nettoyage futur, ne lésinez pas car ça vous fera gagner un temps fou après l'hiver.

En résumé pour que des inox restent nickel dans le temps vous devez faire un petit nettoyage dès que vous pouvez, pour éviter de long moments éreintants à frotter vos chandeliers.



3. Nettoyer les bateaux en bois


Encore une fois il y deux points de vue à ce sujet là, même trois : naturel, huilé ou vernis.


Nettoyer les vernis


Le matériel :

  1. Éponge.

  2. Produit doux de préférence biodégradable

  3. Peau de chamois

Les vernis sont fragiles et il ne faut pas les attaquer avec des produits trop abrasifs surtout après un long hiver à les refaire. En détails,

  • Diluez une tasse de produit dans un seau d'eau et nettoyez votre embarcation sur toute sa longueur avec une brosse en nylon à poil doux voire une éponge

  • Si la saleté est particulièrement incrustée, servez-vous d'un tampon légèrement abrasif

  • Essuyez les gouttes d'eau restantes avec une peau de chamois



4. Nettoyer le Teck

Le matériel :

  1. Brosse souple

  2. Produit nettoyant

  3. Tuyau d'eau


Le pire ennemi du teck est l’abrasion : ce bois naturellement imputrescible a une excellente tenue dans le temps, à condition de le respecter et de le nettoyer en douceur. Il faut ainsi absolument éviter des nettoyeurs haute pression tels que le célèbre Karcher, dont les jets pressurisés ont immanquablement pour effet d'accentuer les crevasses apparaissant sur le bois et donc d’accélérer son érosion ! De même, lorsque l’on brosse dans le cadre d’un nettoyage, il faut absolument brosser perpendiculairement au sens du bois, afin de ne pas risquer de creuser les sillons existants.


En détails,

  • Utilisez un détergent doux et biodégradable, en ventes chez les spécialistes du nautisme.

  • Diluez une tasse de produit dans un seau d'eau et nettoyez votre embarcation sur toute sa longueur avec une brosse en nylon à poil doux.

  • Si la saleté est particulièrement incrustée, servez-vous d'un tampon légèrement abrasif.



5. Nettoyer les selleries


Pouvoir se protéger derrière une capote quand le temps n'est pas au rendez vous n'a pas de prix alors il faut prendre en soin !

Le matériel :

  1. Éponge

  2. Produit spécifique sellerie marine


Les tauds de bateaux sont fabriqués à partir de tissus résistants aux intempéries et aux U.V. Ces tissus, bien que de hautes qualités se salissent. Leur longévité est aussi dépendante des soins que vous y apporterez tant en matière d’entretien qu’en matière de stockage.


Il existe des règles simples à suivre qui vous permettront d’accroître la durée de vie de vos tauds :

  1. Ne jamais plier et ranger un taud de bateau si celui-ci est humide

  2. Éliminer régulièrement les salissures

  3. Ne jamais utiliser de nettoyeur haute pression (Karcher) pour les nettoyer

  4. Ne jamais mettre un taud en machine à laver

Il est très important d’éviter de nettoyer les tauds avec une brosse dure ou avec des nettoyants trop agressifs qui pourraient détériorer la trame du tissu et le film imperméable.



6. Nettoyer les flotteurs d'un semi-rigide


Semi-rigide

Le matériel :

  1. Une brosse dure

  2. Un produit spécifique

  3. Une éponge


Pour les semi-rigides, il n'y a pas de de solution miracle il faut utiliser des produits adaptés, sinon on s'expose à des risques de dégradation de la matière.

N'hésitez pas à utiliser une brosse souple pour frotter vos boudins. Vous serez sûr que la totalité des résidus de sel partira. En effet, les traces de sel ne sont pas forcément visibles, mais c'est un poison pour vos boudins au fil du temps.


Les plastiques du pont s'entretiennent régulièrement, d'autant plus avec les activités et passage permanents des navigants. Comme pour les boudins et la coque, nous vous conseillons de rincer l'ensemble du bateau à l'eau claire et de passer l'ensemble des parties au savon, sans trop insister sur tous les endroits qui contiennent de l'électronique (pensez à protéger les consoles et la batterie). Enfin, nous vous conseillons de sécher les surfaces un minimum pour éviter la condensation.

Si vous voulez en savoir plus foncez lire notre article dédié aux nettoyage des semi-rigides !



7. Nettoyer son moteur hors-bord


Prenez l'habitude de rincer votre moteur à l’eau douce après chaque sortie. Des kits de rinçage existent, le plus communs étant des oreilles de rinçage, vendues entre 5 et 20 euros, mais vous pouvez aussi immerger l’embase du moteur dans l’eau.


Assurez vous qu’aucune vitesse n’est enclenchée et par précaution, restez à l’écart de l’hélice. Faites tourner le moteur pendant plusieurs minutes en vous assurant que l'eau ressort bien par le trou prévu à cet effet. L’eau doit couler abondamment et régulièrement. Si ce n’est pas le cas, inspectez la pompe à eau, elle a peut-être besoin d’être changée. Il se peut qu’un objet obstrue le tube d’échappement. Si c’est le cas, arrêtez le moteur pour éviter qu’il surchauffe et passez une tige en métal pour déboucher le tuyau.


De plus, après chaque sortie en mer, il est nécessaire d'utiliser du stop-sel, pour enlever parfaitement le sel incrusté dans le système d'eau du moteur.



Vous l'aurez compris : ce n'est pas très compliqué de nettoyer son bateau à moteur ou voilier à condition de l’entretenir régulièrement et de le stocker correctement. Après avoir lu cet article, si vous ne parvenez pas à nettoyer votre semi-rigide faute d'un mauvais stockage, vous pouvez consulter nos annonces de parking sur l'application mobile BoatOn Pro ! Elle est disponible gratuitement sur l'App Store ou Google Play et vous aidera à réserver une place en moins de 3 minutes et gérer tout votre bateau depuis votre smartphone.


Vous avez des suggestions pour améliorer cet article ou voulez partager votre expérience ? N'hésitez pas à laisser un commentaire ou à nous écrire à paul@boaton.fr !


#semirigide #zodiac #rib

0 commentaire